Heidegger La Question de La Technique

Brune Sofa published this
Lectures
753
Readcasts
5
Embed Views
18

Télécharger et imprimer ce document

Choisissez un format de téléchargement

  • .PDF

  • .DOC

Télécharger
 
Martin HeideggerEssais et conférencesLA QUESTION DE LA TECHNIQUE
[1953] (
Éd.
 
Gallimard
,
trad.
 
 André
 
Préau
,
1958
,
 p.
 
9-48
)Dans ce qui suit nous
questionnons
au sujet de la technique. Questionner, c’esttravailler à un chemin, le construire. C’est pourquoi il est opportun de penser avant toutau chemin et de ne pas s’attacher à des propositions ou appellations particulières. Lechemin est un chemin de la pensée. Tous les chemins de la pensée conduisent, d’unefaçon plus ou moins perceptible et par des passages inhabituels, à travers le langage.Nous questionnons au sujet de la
technique
et voudrions ainsi préparer un libre rapport àelle. Le rapport est libre, quand il ouvre notre être
(Dasein)
à l’essence (
Wesen
) de latechnique. Si nous répondons à cette essence, alors nous pouvons prendre conscience dela technicité dans sa limitation.La technique n’est pas la même chose que l’essence de la technique. Quand nousrecherchons l’essence de l’arbre, nous devons comprendre que ce qui régit tout arbre entant qu’arbre n’est pas lui-même un arbre qu’on puisse rencontrer parmi les autresarbres.De même l’essence de la technique n’est absolument rien de technique. Aussi nepercevrons-nous jamais notre rapport à l’essence de la technique, aussi longtemps quenous nous bornerons à nous représenter la technique et à la pratiquer, à nous enaccommoder ou à la fuir. Nous demeurons partout enchaînés à la technique et privés deliberté, que nous l’affirmions avec passion ou que nous la niions pareillement. Quandcependant nous considérons la technique comme quelque chose de neutre, c’est alorsque nous lui sommes livrés de la pire façon : car cette conception, qui jouit aujourd’huid’une faveur toute particulière, nous rend complètement aveugles en face de l’essencede la technique.On a longtemps enseigné que l’essence d’une chose est
ce
 
que
cette chose est. Nousquestionnons au sujet de la technique, quand nous demandons ce qu’elle est. Un chacunconnaît les deux réponses qui sont faites à cette question. D’après l’une, la technique estle moyen de certaines fins. Suivant l’autre, elle est une activité de l’homme. Ces deuxmanières de caractériser la technique sont solidaires l’une de l’autre. Car poser des fins,constituer et utiliser des moyens, sont des actes de l’homme. La fabrication et l’utilisationd’outils, d’instruments et de machines font partie de ce qu’est la technique. En font partieces choses mêmes qui sont fabriquées et utilisées, et aussi les besoins et les finsauxquels elles servent. L’ensemble de ces dispositifs est la technique. Elle est elle-mêmeun dispositif (
Einrichtung)
, en latin un
instrumentum.
La représentation courante de la technique, suivant laquelle elle est un moyen et uneactivité humaine, peut donc être appelée la conception instrumentale et anthropologiquede la technique.Qui voudrait nier qu’elle soit exacte ? Elle se conforme visiblement à ce que l’on asous les yeux lorsqu’on parle de technique. La conception instrumentale de la techniqueest même exacte d’une façon si peu rassurante qu’elle est aussi applicable à la techniquemoderne, dont on affirme d’ailleurs, avec un certain droit, que par rapport à la techniqueartisanale antérieure elle est quelque chose de tout à fait autre, donc de nouveau. Unecentrale électrique, elle aussi, avec ses turbines et ses dynamos, est un moyen construitpar l’homme pour une fin posée par l’homme. L’avion à réaction, la machine à hautefréquence, sont des moyens pour des fins. Naturellement une station de radar est moinssimple qu’une girouette. Naturellement, la construction d’une machine à haute fréquenceexige le jeu combiné de différents procédés de la technique industrielle. Naturellement,une scierie travaillant dans une vallée perdue de la Forêt-Noire est un moyen primitif,comparée à la centrale électrique du Rhin.Il demeure exact que la technique moderne soit, elle aussi, un moyen pour des fins.C’est pourquoi la conception instrumentale de la technique dirige tout effort pour placerl’homme dans un rapport juste à la technique. Le point essentiel est de manier de la
You're Reading a Free Preview
Pages 2 to 17 are not shown in this preview.
Historique de recherche :
Recherche en cours...
Résultat00de00
00résultats pourrésultat pour
  • p.
  • Notes